Le blog de Tropicalement Vôtre, articles publiés en juin 2009

Luxe tendance – Ile Rodrigues dans l’océan Indien

29 juin 2009

La plage du Cotton Bay

Nous savons tous que l’océan Indien regorge d’hôtels de luxe, plus somptueux les uns que les autres, généralement situés sur des sites d’exception, proposant un service ultra personnalisé, réunissant (presque) toutes les conditions pour un séjour paradisiaque.

C’est oublier qu’il existe, toujours dans cet océan Indien, des pépites encore méconnues du grand public, des trésors réservés aux seuls initiés. Des îles en dehors des sentiers battus, proposant aux voyageurs abordant leurs rivages un autre luxe, qui remplira votre âme de voyageur.

Le luxe de se retrouver dans une nature sauvage préservée de toute construction moderne, de plonger sur des sites quasi vierges en compagnie d’un moniteur qui va rapidement devenir un ami, le luxe de pouvoir rencontrer facilement des habitants vous accueillant simplement mais chaleureusement, le luxe de tomber amoureux d’une destination authentique. Ce mot parfois galvaudé prend ici tout son sens.

Rodrigues, terre sauvage de 20 km de long sur 10 de large, a du relief avec son “Mont Limon”, le plus haut point de l’île culminant à 350 m et un immense lagon de 200 km2 qui ceinture l’île et se pare de couleurs prodigieuses avec toute la palette des bleus turquoise et verts. Certains points de vue sont simplement époustouflants. Les villages et cases sont disséminés partout sur l’île où l’on se déplace beaucoup à pied.

Le niveau de vie y est bas mais la population est généreuse, accueillante, proposant aux visiteurs des rapports humains d’une rare spontanéité. La sensation d’être accepté comme l’on est avec ses différences et de pouvoir partager un bon moment, une balade, un verre, un repas, un coucher du soleil est extrêmement gratifiante.

A Rodrigues, on pratiquera le farniente, la randonnée, la découverte, avec quelques excursions comme la Réserve de tortues François Leguat, absolument passionnante, la plongée bouteilles ou en apnée sur des sites de toute beauté et quasi vierges, le kitesurf sur un plan d’eau qui fait rêver les kitesurfeurs du monde entier, les bains de mer bien sûr, car l’île possède de jolies plages et criques.
Rodrigues s’est doté d’une petite infrastructure avec quelques établissements hôteliers de dimensions humaines (30, 40 chambres) de catégories 2, 3 étoiles, deux clubs de plongée, un club de kitesurf, des loueurs de véhicules (4×4) et quelques restaurants.

J’ai oublié de vous dire que la cuisine locale est excellente et que la table de certains hôtels de charme mériteraient tous les honneurs tant cette cuisine à base de produits locaux, viande, légume, fruits et surtout produits de l’océan, poissons, crustacés est savoureuse.

La vue au Cotton Bay

Confort : deux hôtels nous proposent chacun une catégorie de chambre “VIP”.

Au Cotton Bay, hôtel de catégorie 3* avec 48 chambres tout d’abord avec deux suites situées au bout de la plage.
Chacune se présente comme une petite villa avec terrasse donnant directement sur la mer. La vue est superbe et le calme garanti.
Les suites sont agréables quoique meublées très simplement. La climatisation est là. La salle de bains est équipée de baignoire, douche et toilettes séparées.
De votre lit vous regardez la mer…
Un accès privé vous permet de garer votre voiture de location près de la suite. Pas besoin de marcher ni de traverser toutes les parties communes pour regagner votre chambre.
A Rodrigues on se sent au bout du monde et cette sensation est renforcée lorqu’on occupe une suite du Cotton Bay.

La Suite et sa piscine privée

Au Mourouk Ebony (2* sup) ensuite, nous vous proposons la Villa Océane, située près de la plage, à l’écart des chambres standards et des parties communes.
Vous disposez d’une piscine privée, d’un accès direct à la plage et d’un petit kiosque où il est possible de se faire servir des repas à la demande.
Là encore le confort est simple mais l’espace et la vue renforcent la sensation de liberté. On peut réserver tout ou partie de cette villa de 4 chambres.
Rodrigues n’a pas de complexe à avoir vis à vis de sa grande sœur, la prestigieuse île
Maurice située à seulement 90 minutes de vol.
Rodrigues. Le luxe de se retrouver soi-même, en prenant simplement le temps de vivre et de partager; ne serions nous pas finalement notre meilleur ami?

La plongée à Rodrigues avec Francis Le Guen

25 juin 2009

Rodrigues le 15 juin 2009, Bouba Diving Club, grande passe sud-est.
8ème jour de reportage et aujourd’hui tout s’accélère.
Ce matin, le vent est tombé, la houle qui depuis 2 jours a gêné les prises de vue a quasiment disparue, le ciel est limpide.
La plongée s’équipe : Benoît De Baize patron du Bouba Diving et son pilote Francis, Jacky Degrémont du Cotton Dive et Jérôme du club de kitesurf Osmowings,venus prêter main forte sont également là.

Benoit et son bateauL’ambiance est guillerette, l’humeur est au beau fixe, les conditions sont, enfin, presque idéales. On sent que c’est le Jour !
A 9 heures 30 tout le monde embarque direction “Coco-fesse”, une belle plongée qui doit permettre à Francis de faire ses premiers grands angles dans les meilleures conditions.
Même si les plongées se sont enchaînées et que site après site, Francis a déjà collecté une très belle galerie de photos, en macro pour la plupart, il lui manque encore des photos grand angle avec les barracudas, carangues, lutjans, fusiller etc.

Il faut dire aussi que Francis, exigeant jusqu’au-boutisme a déjà fait pas mal de dégâts; jugez plutôt : deux patrons de club au tapis avec un tympan crevé chez Benoît, (mais rassurez-vous tout rentre dans l’ordre petit à petit) et un dos en vrac chez Jacky qui commence à sentir le poids des ans (dit-il)… on blague. Notre équipe ressemble à un hospice de vieillards. Francis lui continue imperturbable mais avec des exigences toujours plus folles. Il carbure au coca light à raison d’une canette toutes les 15 minutes ! L’hôtel doit réapprovisionner pour éviter la fatale rupture de stock et nous avons même dû aller nous ravitailler à Port-Mathurin, chez le chinois, le coca light par caisses! (véridique).
Je reste à terre pour veiller au grain.
11h30, la plongée est de retour. J’observe au loin, vaguement inquiet… A mesure que le bateau s’approche de la plage, je constate qu’il y a grand bruit à bord, une discussion apparemment animé, des grands gestes et des rires.
Tout va bien.
On débarque et on commente.

Whaoo ! Belle plongée, beau site, beaux poissons, bref “tou korec” comme disent les Rodriguais.

La plongée à Rodrigues

Bon, c’est l’heure de manger et on ne plaisante pas avec ces choses là !
Francis lui part dans sa chambre pour dérusher.

On boit une bière au restaurant du Mourouk Ebony avec Benoît et Jacky en attendant Francis. La vue sur le lagon et ses couleurs Maldiviennes est absolument époustouflante !

Faut bien se taper le sale boulotA 12h30 je vais chercher Francis dans sa chambre et il me montre tout content les premières photos de cette première plongée du matin.

Un magnifique mérou en pleine eau, des carrangues bleues sublimes… le bonheur.
Cet après-midi, re-plongée sur le site de Couzoupa pour quelques macros biens senties.

Demain plongées plus au large pour les grands angles. Mais c’est une autre histoire…

Les plus belles plages de l’île Maurice

17 juin 2009

Le Morne

Elles sont unanimes ! Pour Coralie et Christelle, toutes deux déjà parties à l’île Maurice, Le Morne remporte le titre de « Plus belle plage de l’île ».

Avec ses paysages dignes d’une carte postale, Le Morne vous embarque dans un cadre idyllique, au-delà de vos rêves les plus somptueux. Cette plage est encore préservée et son caractère sauvage vous mènera vers des contrées inconnues. Entourée de magnifiques palmiers, vous vous sentirez hors du temps et profiterez avec bonheur de ses éblouissantes eaux cristallines.

Toujours sur la même longueur d’ondes, Christelle et Coralie placent la plage de Flic-en-Flac en deuxième position. L’eau turquoise du lagon les a envoûtées ! Les fonds marins sont splendides, vous y découvrirez tortues et raies mantas. Un incroyable voyage dans les profondeurs sous-marines !

Réponse en cœur pour la troisième place : Belle Mare ! Elles ont été éblouies par les immenses plages de sable blanc qui s’étendent à perte de vue. Farniente et détente sont les maître mots de ce petit paradis de l’île Maurice.
Où que vous décidiez d’atterrir à l’île Maurice, sachez que vous découvrirez des plages d’exception, parmi les plus belles du monde !

Reportages sur l’île Rodrigues

16 juin 2009

Christianne Calonne, reporter photographe chevronnée de l’excellent magazine de voyages ‘Voyageur, un esprit d’ailleurs” dirigé par Pierre-Etienne Vincent, professionnel reconnu de la presse touristique était sur place du 8 au 13 juin 2009 pour faire découvrir l’île Rodrigues aux voyageurs amateurs d’authenticité et d’un tourisme curieux.
Christiane Calonne s’est principalement intéressée à des aspects méconnus de l’île et s’est attachée à présenter à ses lecteurs un visage humain et attachant de la destination île Rodrigues.
De très nombreuses rencontres avec les rodriguais, musiciens, pêcheurs, artisans. Avec son fidèle chauffeur Jean-Paul, Christiane à silloné l’île pour en photographier les paysages et plages afin de mettre en valeur la beauté sauvage de Rodrigues. Elle fera découvrir les attractions de l’île comme la remarquable réserve François Leguat, financée par un riche mauricien, consistant à réintroduire les tortues terrestres géantes; une excursion passionante !
Le reportage paraîtra dans le n° de décembre-janvier -février et sera relayé sur le site web du magazine www.voyageur-mag.fr ainsi que dans les rubriques voyages des sites www.yahoo.fr et www.kelkoo.fr.

Francis Le Guen à Rodrigues

Francis le Guen, star médiatique du voyage d’aventure et de la plongée est lui sur place à Rodrigues du 8 au 20 juin 2009 pour faire connaître à la communauté des plongeurs francophone les atouts de cette destination injustement méconnue.

Moteurs !

Un dense programme de plongée avec les deux clubs de l’île, le Cotton Dive Center animé par Jacky Degrémont et le Bouba Diving Centre animé par Benoit De Baize.

Véritable boule d’énergie et grand amateur d’aventures, Francis le Guen a également arpenté Rodrigues en tous sens à un rythme infernal pour lui faire dévoiler ses secrets : excursion, marches, grottes, rencontres, voile, pêche etc. Tout y est passé.

Nous savions que juin n’était pas la meilleure période pour faire un reportage plongée à Rodrigues en raison de cet hiver austral (26° tout de même…) qui nous rend la tâche plus compliquée, avec du vent, parfois un peu de pluie, de la houle etc. Mais bon, Francis en a vu d’autres et il n’est pas du genre a se laisser dicter sa conduite par ces éléments perturbateurs. Il a fait fi de tout ça, s’est “mis à l’eau” avec voracité. Un peu de patience, tout ça vous sera fidèlement restitué en son temps dans le magazine “Plongeurs International” ainsi que sur le site web www.plongeur.com.
Oui, je sais, vous êtes impatients de savoir ce qu’est allé faire Francis le Guen à Rodrigues !

Une bonne nouvelle, les premiers articles sont déjà en ligne sur son blog :
Le voyage à Rodrigues

Rodrigues : Ile aux trésors
Entre grottes et tortues
Plongée sur le dos de Pégase
Rodrigues : Les carangues de la passe Saint-François

Toutes les informations sur l’île Rodrigues.

Des vacances à Anguilla

11 juin 2009

Anguilla

Nous avons le plaisir de vous présenter une nouvelle destination en pleins cœur des Caraïbes : Anguilla.
Des plages de sable blanc, une mer turquoise, une vue à vous couper le souffle. Anguilla est une destination pleine de romantisme,
Ses 33 plages vous incitent au farniente et à la découverte. Propice aux évasions romantiques, ce paradis terrestre fait le bonheur des enfants comme des plus grands.

Au programme, vous aurez le choix entre farniente, plongée, sports nautiques, pêche, balade en vélo (la meilleur façon de découvrir l’île).

Anguilla est aussi une destination qui se combine parfaitement avec la Guadeloupe, Saint-Martin ou Saint-Barth. Faire un combiné d’îles n’est pas toujours facile mais nous saurons vous guider pour vous offrir un voyage exceptionnel dans les Caraïbes.

Que faire que voir à Anguilla
Réserver un hôtel à Anguilla.

Crédit photo

St Barth ! Quand la Jet Set internationale et une culture créole unique se rencontrent sur cette île paradisiaque.

1 juin 2009

saint-barth
Souvent vue comme l’île du paraître par excellence, notre conseillère Virginie nous démontre que Saint Barthélémy au mois de mai, c’est avant tout une expérience des plus relaxantes et conviviales bordée par une mer chaude.

Tout commence par un voyage fort en sensations de 10 minutes à bord du petit avion qui relie Grand Case (Saint-Martin) à Saint-Barthélémy. Au détour d’une montagne, le charmant et ténébreux pilote fait plonger l’appareil vers la piste profitant d’une vue imprenable sur la plage de Saint-Jean !
Une expérience en soi !

Une ambiance chaleureuse dès l’arrivée. La location d’un véhicule s’impose à moins que la navette de l’hôtel ne s’occupe du transfert. Les routes abruptes et montagneuses nécessitent un véhicule adapté tel qu’un 4×4.

Arrivé à l’hôtel, plus qu’une envie, se détendre !
Il n’est pas difficile en effet de profiter de l’air conditionné de la confortable chambre d’hôtel mais St-Barth a bien plus à offrir.

Deux ambiances contrastées :

Pour les adeptes du dynamisme tropézien, des bars branchés de la plage de St-Jean sans tomber dans l’exubérance, les hautes sociétés américaine et européenne se rencontrent au bord de cette plage magnifique observant le spectacle impressionnant du balai aérien de ces petits avions de transferts. Tout est fait avec classe, sans abus ni décadence. Le rythme de vie des Caraïbes ne pousse pas aux nuits blanches. Le mois de mai est particulièrement calme et il est exceptionnel de rencontrer des veilleurs de soirées après minuit.

En effet, il est bien plus agréable de profiter d’une journée de détente qui commence généralement au lever du soleil.

Vers 6h du matin, rien ne vaut une balade en bord de mer ou un jogging hors des sentiers battus à la découverte de petites criques et lagons isolés accessibles uniquement à pieds ou par bateau. Quel bonheur de se retrouver seul sur une plage paradisiaque, caressée par la douceur du soleil levant…
Retour à l’hôtel pour déguster les fruits frais d’un petit déjeuner tropical puis retour sur la plage ou sortie en bateau pour visiter les îles alentours.
Pique-nique ou déjeuner au bord d’une plage limpide puis détente et farniente pour certains ou balades et shopping en ville pour d’autres.

Mise à part la plage de Saint-Jean, St-Barth regorge de petits lagons de sable fin où l’on retrouve l’authenticité des Caraïbes, l’occasion de s’approprier ce véritable havre de paix.

Après avoir dévalisé les boutiques de St barth, la tombée de la nuit accueille les plaisanciers à la marina, l’occasion d’y apprécier un mojito dans une ambiance conviviale devant un spectacle atypique.