A la découverte de Saint-Martin, The Friendly Island

Saint-Martin est surnommée, à juste titre « the Friendly Island » ! Sur cette petite île, au cœur de la Caraïbe, se côtoient près d’une centaine de nationalités. De ce métissage culturel unique, ressort un cocktail explosif haut en couleurs, qui donne à Saint-Martin une ambiance décontractée et conviviale particulière…

Situées à 250 km au nord de la Guadeloupe, Saint-Martin la française, et Sint Maarten l’hollandaise, cohabitent en parfaite harmonie depuis 1648. La légende murmure que le partage de l’île se serait déterminé grâce à une course entre deux coureurs, l’un français et l’autre hollandais, partis chacun d’un point opposé de l’île. Ils se seraient rejoints à l’endroit où maintenant est établie la frontière de l’île, attribuant ainsi à la France presque les ¾ de la surface… (Tricherie des Français ?). Aujourd’hui si la partie hollandaise, très « américanisée » possède moins de plages et une plus grande concentration touristique, la partie française a conservé tout le charme créole, typique des Caraïbes, et possède de nombreux sites naturels à découvrir.

Les plages de Saint-Martin

Revenue de son dernier voyage à Saint-Martin, notre conseillère Francelise, spécialiste de la Caraïbe, nous fait part de ses coups de cœur et impressions sur cette île insolite :

« Après 8 heures de vol pour rejoindre l’arc antillais, nous atterrissons au sud de la partie hollandaise. L’atterrissage est impressionnant, notre Airbus, après avoir survolé les eaux turquoise, rase la plage de Maho Bay, avant de se poser à l’aéroport de Juliana, quelques mètres plus loin ! Plus à l’Est, s’étendent les Terres Basses, la région la plus paradisiaque, mais aussi la plus jet set de l’île : On y trouve quelques plages aux eaux cristallines où les superbes villas de milliardaires ont élus domicile.

Nous longeons ensuite la grande Baie Nettlé, pour rejoindre Marigot, la capitale de la partie française. Même si la frontière entre les deux parties n’est pas physiquement visible (pas de douanes ou de barrages), je retrouve, au fur et à mesure que nous progressons dans le nord, un Saint Martin plus authentique avec des petites cases et maisons typiques créoles. A Marigot, j’ai particulièrement appréciée la visite du Fort St Louis. J’ai préféré opter pour une visite du petit musée historique du Fort, au préalable, accompagnée par un guide passionné et soucieux de m’expliquer tous les secrets de l’histoire de son île. Avec ses explications, l’ascension du fort prend alors tout son sens ! D’en haut, nous profitons d’une vue panoramique sur la marina de Marigot en contrebas, le lagon de Simpson Bay, les Terres-Basses et la Baie Nettlé.

Ma visite de la ville se poursuit avec le plus grand marché « à ciel ouvert » de la Caraïbe, lieu de rencontre incontournable ! Ce mélange de saveurs, de senteurs et de couleurs est des plus convivial ! On y déambule, à la recherche d’épices, de rhums ou d’autres produits locaux ; on peut s’y restaurer dans un des petits « lolos » (restaurant typique) qui offrent une cuisine locale délicieuse ; enfin on prend le temps d’échanger avec les marchandes et les artisans, d’une gentillesse et d’une douceur de vivre surprenantes. Avis aux amatrices, Marigot est aussi le centre du shopping ! La ville foisonne de boutiques où l’on trouve les dernières collections des plus grandes marques et des produits de luxe détaxés.

Après cette halte colorée dans ce lieu vibrant, nous nous éloignons de la ville découvrir dans la région verdoyante du Colombier, en direction du Pic Paradis, point culminant de l’île à 424 mètres. Il s’agit de la seule région vivrière et fertile de l’île. En effet, Saint-Martin est une île sèche et plutôt basse, où l’ensoleillement est particulièrement important. On est loin des îles volcaniques à la végétation luxuriante et des points culminants à plus de 1500 mètres ! C’est pourquoi les nombreux sentiers de randonnées dans cette région, raviront les amoureux de la nature et des grands espaces. Non loin de là, nous arrivons à la Loterie Farm, enfouie au cœur de la forêt tropicale. Cette réserve naturelle privée, totalement protégée de l’activité humaine, abrite des milliers d’espèces végétales. Un sanctuaire paisible où l’on prend le temps d’apprécier la beauté de la nature de l’île. Pour les plus sportifs, il est aussi possible de pratiquer de l’accrobranche. Nous avons donc dévalé à la tyrolienne, les grands arbres du parc, à plusieurs dizaines de mètres de hauteurs !

De retour sur la côte, j’ai été séduite par le village de Grand Case. On y trouve les petites maisons créoles typiques de l’île et surtout d’excellents restaurants. Il y en a pour tous les goûts et toutes les papilles ! De la cuisine St Martinoise à la gastronomie française raffinée, mais aussi une cuisine internationale aux influences multiples. Un vrai délice pour les amateurs… Ma soirée s’achève sur la plage, où l’on observe les pêcheurs rentrer, au coucher du soleil. Certains nous invitent même à nous joindre à eux pour tirer leurs filets chargés de poissons et crustacés. Amusant, mais épuisant… Après l’effort, le réconfort ! Nous sirotons ensuite un succulent cocktail au rhum sur un bar reggae de la plage…

Le lendemain, nous remontons la côte Caraïbe Ouest en direction de l’Anse Marcel. Ici, c’est le paradis tropical… Des petites criques enclavées cachent de sublimes plages de sable fin, bordées par des lagons azurs. Depuis l’anse, nous pouvons admirer l’île d’Anguilla, à quelques kilomètres de là… Sans aucun doute un des plus beaux panoramas de Saint-Martin ! Comment ne pas résister à une après midi farniente dans ce coin paisible, à l’ombre des cocotiers ?!
Des sentiers de randonnées nous permettent d’accéder à l’Anse des Cayes, sur la façade atlantique. Depuis les hauteurs, l’appel de l’Océan Atlantique, tumultueux et puissant, nous donne envie de prendre le large.

Anse Marcel

Au départ de la bourgade de Cul de Sac, nous traversons, accompagnés d’un pêcheur et de sa petite navette, le lagon en 5 minutes pour atteindre l’îlet Pinel. Sur ce petit îlet qui se dresse seul face à l’Océan, se dessine une longue langue de sable fin formant une grande avancée dans la mer. Nous choisissons de profiter des eaux du lagon car le soleil se fait très fort en après-midi. Un peu plus loin, l’îlet Tintamarre, totalement désert et idéal pour la plongée sous-marine, est accessible en excursion à bord de catamarans.

Nous poursuivons notre tour de Saint-Martin en direction de la Baie Orientale. Très touristique, cette grande baie me fait penser à un « Saint-Tropez » version Caraïbes ! Nous y trouvons des bars et night clubs, des restaurants et hôtels de toute sorte et pour tous les budgets. Si vous cherchez l’animation et l’ambiance conviviale et amicale qui fait la réputation de l’île, c’est sans aucun doute ici que vous la trouverez ! Amateurs de sports nautiques ? Entre le kitesurf, le parachute ascensionnel ou la planche à voile, chacun est sûr de trouver son bonheur.

De l’autre côté de la frontière, la partie hollandaise de Saint Martin me paraît moins attrayante et moins authentique. La capitale Philisburg est, tout comme Marigot, idéale pour le shopping de luxe. On y trouve les produits high-tech dernier cri et les grandes marques de du monde de la mode.
Ce que je retiendrai de ce périple sur cette « Friendly Island », c’est effectivement la gentillesse de cette population multiculturelle. Nous n’avons pas hésité à rencontrer les habitants, très abordables, qui nous ont indiqué des lieux insolites ou des petits restos exquis ! Qu’il s’agisse des familles souhaitant profiter de belles plages au calme dans des resorts, ou de couples à la recherche de structures de charme et luxueuse, cette île m’a parut idéale pour toutes les envies et tous les budgets.

Avec 37 plages, Saint Martin est un paradis tropical, certes. Mais au-delà de la simple farniente (qui est déjà bien agréable !), cette île offre plus à découvrir. Culture et gastronomie locale, randonnées, plongée, sports nautiques, équitation, shopping, croisières et soirées nocturnes…
Saint Martin est un étonnant cocktail énergique à savourer sous le soleil des Caraïbes ! »

Couché de soleil à Saint-Martin

Vous êtes ici : Le blog de Tropicalement Vôtre » Destinations » A la découverte de Saint-Martin, The Friendly Island


Un avis sur “A la découverte de Saint-Martin, The Friendly Island”

  1. Justine dit :

    Waouh! Vos photos des plages de Saint Martin sont époustouflantes! Il faut dire que cette île est vraiment magnifique, j’en suis tombée véritablement amoureuse! En attendant de pouvoir y retourner je parcours les sites et blogs sur internet…^^D’ailleurs la page facebook « Destination Saint Martin » (c’est la page de l’office du tourisme) est vraiment très bien, il y a pleins d’idées, de bons plans etc. a propos de l’île! Pour les chanceux qui préparent leur voyage….:s

Donner votre avis