Le blog de Tropicalement Vôtre, Destinations

Carnaval de Guadeloupe : plus d’un mois de fêtes hautes en couleurs

29 janvier 2013

Carnaval de Guadeloupe

Dépaysante, enchanteresse et magique, la Guadeloupe est convoitée pour la beauté de ses paysages, la gentillesse de ses habitants et la richesse de sa culture. Cette île évoquant 1001 images merveilleuses sera en fête pour le grand Carnaval annuel ou petits et grands viendront s’amuser et vibrer sous les rythmes endiablés du carnaval. Costumes colorés, musique entrainante, chars et défilés : Vaval est là !

Succombez à l’ambiance lascive de ces festivités et à la beauté de cette île qui ne cesse de séduire depuis des siècles. Déjà à l’évocation du carnaval, vous imaginez les participants masqués, de longues nuits de fêtes et de danses effrénées et admirez les mariés burlesques suivis par une parade nocturne. Votre imagination ne vous trompe pas : la réalité du carnaval de la Guadeloupe est toute aussi magique.

Orchestres de rues, élections de reines, défilés de chars, le carnaval est un véritable festival haut en couleur où tout est prétexte à l’amusement et au divertissement.

Assurément, c’est tout ce mélange qui crée cette ambiance si particulière, exotique, insulaire, voluptueuse : une ambiance unique que l’on ne goûte qu’ici, en Guadeloupe.

Alors n’hésitez plus, venez assister à cette explosion de couleurs et de musique en séjournant en Guadeloupe entre janvier et février 2013.

J’ai nagé avec les tortues à la Barbade

5 mars 2012

J’ai nagé avec les tortues à la Barbade

En vacances à la Barbade nous est venue l’idée d’une journée en catamaran. Plutôt ordinaire me direz-vous, lorsque l’on séjourne dans une destination insulaire ? Et bien pas tant que ça. Voyez-vous donc…

De bon matin, nous quittons notre hôtel, situé sur la côte nord-est de l’île et en tant qu’aventuriers amateurs, nous décidons de prendre le bus local. Une véritable expérience en soi, d’autant plus que nous avions bien entendu, pris le bus qui s’arrêtait à peu près partout sur l’île… Heureusement, l’aventurier amateur est prévoyant : nous avions pris beaucoup d’avance… Alors voilà une façon originale de découvrir une facette de l’île méconnue des voyageurs ne quittant pas leur hôtel. Oreilles sensibles s’abstenir, dans le bus, la musique caribéenne est reine et la puissance des décibels fait concurrence au bus d’en face. Plutôt entraînant pour commencer la journée. A chaque arrêt, embrassades, accolades… Tout le monde se connait, les enfants rient, les jeunes fredonnent des airs caribéens. Des tissus créoles colorés des belles Barbadiennes aux uniformes scolaires des groupes d’enfants, nous prenons conscience de ce mélange déroutant, entre une Barbade moderne et une Barbade traditionnelle aux accents britanniques.

Après une petite heure de route, nous gagnons la capitale, Bridgetown et nous arrivons juste à temps pour ne pas manquer le départ de la croisière (après avoir fait un petit détour, par définition… Inutile). A bord, nous rejoignons un petit groupe de voyageurs mais également de locaux avec qui nous sympathisons, le temps de quitter la terre ferme…

Sur le Catamaran

Malgré le temps incertain, le soleil fait une petite percée dans le ciel grisonnant tandis que nous naviguons le long de la côte ouest de l’île. Une découverte de cette partie de l’île par la mer nous fait admirativement comprendre pourquoi cette côte est surnommée la « Golden Coast ». Parsemée ci et là de très belles plages de sable blond, elle porte effectivement bien son nom. Au fil des vagues, nous apercevons des villas privées cachées dans la végétation qui attisent notre curiosité ainsi que de petits hôtels donnant directement sur la plage. Nous sommes suivis par quelques pêcheurs courageux et d’innombrables poissons volants qu’on ne se lasse pas de voir sauter dans l’eau. Après une petite heure de navigation, nous nous rapprochons de la côte. Le bleu profond du large laisse place aux eaux turquoise scintillants au gré des apparitions du soleil.

Armés de nos gilets de sauvetage, palmes, masque et tuba, et bien briefés par l’équipage de choc, nous nous décidons à descendre (les derniers), épris d’une étrange sensation, mélange de crainte et d’excitation. Soudain, cette étrange sensation disparait. Nous voilà, dans l’eau, invincibles, face à cette immensité sous-marine. Dans un silence solennel, totalement absorbés par ce que nous voyons, un spectacle féérique apparaît sous nos yeux. La clarté de l’eau annonce le décor : un sable blanc pour toile de fond et des poissons multicolores, peu craintifs, dansent autour de nous ou s’échappent des quelques patates de corail disséminées sur le sable. Une seule envie : encore plus ! Un peu plus loin, nous découvrons une épave où une multitude de poissons colorés et espèces sous-marines inconnues de mon vocabulaire ont élu domicile. Le spectacle est grandiose et loin d’être terminé. Nous remontons à bord, émerveillés, avec l’envie d’y retourner aussitôt ! Le catamaran continue sa route le long de la côte pour s’arrêter un peu plus loin, où un nouveau spectacle nous attend. Ce n’était donc qu’un avant-goût.

Nous redescendons tous. Dans l’eau, cette fois-ci, le sable blanc à perte de vue. Le néant. Puis, l’air de rien, une tortue s’incruste parmi nous. Puis deux, puis trois… Puis rapidement, une dizaine de tortues s’agitent autour de nous, tournoient, s’amusent de pirouettes en plongeons. Elles sont vraisemblablement habituées à se donner en spectacle. Le show les amuse et nos appréhensions disparaissent… Une expérience sous-marine exceptionnelle où les tortues aux écailles colorées se fondent harmonieusement dans leur environnement naturel.
De retour à bord des étoiles plein les yeux, il est temps de se remettre de ses émotions autour d’un déjeuner. Au menu, le traditionnel poisson volant accompagné de salades et bien entendu, d’un petit verre de rhum, le célèbre rhum Mount Gay, mondialement réputé et qui fait la fierté, à juste titre, des barbadiens.

Le temps est venu de quitter cet endroit paradisiaque mais heureusement, les locaux qui ont pris part à cette excursion ont décidé de nous en mettre plein la vue ! C’est sur des rythmes « caliente » que nous admirons leurs déhanchés. La danse doit être innée chez les Barbadiens ! Leur énergie débordante est impressionnante mais nous soupçonnons le rhum d’y être pour quelque chose…

Le catamaran se transforme en véritable piste de danse. Tout le monde se prend au jeu et tente un déhanché barbadien, avec un peu moins de succès bien sûr. Mais après tant d’émotions, le cœur y est et les rencontres à bord ou sous-marines laisseront de beaux souvenirs à tous

Découvrez nos séjours à la Barbade

Le carnaval de Guadeloupe a commencé !

16 février 2012

Carnaval de Guadeloupe

Les carnaval de Guadeloupe, événement culturel le plus attendu de l’année sur l’île, a commencé !
Fuyez le froid de l’hiver… Direction la Guadeloupe pour son rendez-vous annuel incontournable.

En janvier et février, la Guadeloupe s’anime ! Si vous passez vos vacances en Guadeloupe à cette période, vous ne pourrez pas passer à côté de cet événement grandiose et coloré. Les habitants de l’île, parés de leurs plus beaux costumes se sont emparés des rues de l’archipel pour vous faire vivre un moment de fête inoubliable.

Cet événement grandiose vous a concocté cette année un programme haut en couleurs et riche en émotions : des défilés de chars aux concours de costumes, de musique et de chansons en passant par les marathons de danse… Toutes les communes de Guadeloupe vous feront vibrer au rythme de la musique caribéenne pour vous faire découvrir un autre visage de cette destination !

Pointe-à-Pitre est, bien entendu, la capitale du carnaval et vous accueillera dans une ambiance des plus festives mais la grande parade du mardi « gras » à Basse-Terre le 21 février ou la grande parade nocturne de Saint-François le 20 février sont des événements à ne pas manquer. Le carnaval s’étend même jusqu’à la petite île de Marie-Galante…

Le carnaval de Guadeloupe ne laisser personne indifférent ! Ajoutez une dimension festive et conviviale à votre séjour en Guadeloupe et rendez-le inoubliable…

Très beau reportage sur la plongée à l’île Rodrigues sur plongée Mag

16 novembre 2011

La plongée à Rodrigues

Localiser Rodrigues sur un planisphère requiert un peu de gymnastique oculaire. D’abord, mettre le doigt sur Maurice puis s’écarquiller les yeux tout en remontant jusqu’à ce confetti des Mascareignes perdu dans l’immensité du grand Indien. Une île anachronique, ceinturé d’exceptionnels récifs coralliens, qui enivre le plongeur avant même de mettre la tête sous l’eau.

Retrouvez l’article de Cécile Cioni et la photo de Daniel Deflorin dans Plongée Magazine n° 41 (NOV/DEC)

Plongée Magazine est le magazine qui parle de toutes les plongées à tous les plongeurs : des débutants aux confirmés, des plongeurs voyageurs aux amoureux de photo, des férus d’épaves aux fondus de bio… avec la volonté de promouvoir une plongée responsable et respectueuse de l’environnement marin

A la découverte du lagoonarium de Bora Bora

10 mai 2011

A la découverte du lagoonarium de Bora Bora

Un séjour en Polynésie c’est déjà un vrai bonheur mais il y a aussi de nombreuses excursions à faire,pour en découvrir encore plus sur ces îles de caractère. Lors de son voyage en Polynésie,

Mélanie a visité le lagoonarium de Bora Bora et nous fait partager son expérience…
« Sur l’île de Bora Bora je suis partie en excursion pour aller voir le Lagoonarium.

Après une traversée d’environ 20 minutes en bateau avec une vue magnifique sur les lagons, nous arrivons sur une île déserte où nous sommes accueillis dans une paillote à l’ambiance polynésienne typique.

Sur la plage il y a 3 parcs : un parc à raies, un parc à tortues et un parc à requins. Nous sommes accompagnés d’un guide qui nous oriente et nous donne de nombreuses informations sur ces animaux marins.

L’aventure commence avec la baignade au milieu des raies. Une expérience inoubliable et fascinante !

Les tortues quant à elles sont encore trop jeunes et doivent pour l’instant être observées depuis le bord de mer.

Cap sur les sensations fortes avec le fameux parc à requins… Ils sont une quinzaine et l’eau n’est pas totalement transparente, ça devient même rapidement profond !

On peut les regarder nager juste en-dessous de nous ce qui est impressionnant… Ils sont de plusieurs races : les requins à pointe noire sont les plus petits et les requins citrons les plus gros, mais tous sont inoffensifs ! Même si l’on est en sécurité, ça fait quand même de sacrées sensations !

Après toutes ces émotions, place à la détente : on assiste ensuite à une démonstration de nouage de paréos dans une ambiance tranquille et détendue.

C’est une excursion sympa, que ce soit pour les familles ou en couple. Les guides polynésiens sont très gentils et on aime l’ambiance chaleureuse et festive au rythme des youkoulélés en buvant un verre ! »

Vidéo de l’île Rodrigues par René Heuzey

28 février 2011

L’île de Silhouette aux Seychelles devient Parc National

16 septembre 2010

Le 7 Aout dernier…le Président des Seychelles James Michel a inauguré le Parc National de l’île de Silhouette, située à 35 mn en bateau rapide de l’ile de Mahé.

Le gouvernement vient de classer 93% de la superficie de Silhouette (20 km2), l’une des 3 plus grandes îles de l’archipel, en tant que zone protégée.

« C’est un événement qui n’est pas seulement historique, mais qui reflète aussi toute la fierté du peuple seychellois. Nous avons réussi à accroître notre position de leader en matière de conservation de territoire dans le monde. Les Seychelles ont désormais 47.19% de leur territoire déclaré en zones protégées », a déclaré le Président.
Les Seychelles ont le pourcentage le plus élevé, dans le monde, de terres déclarées en zones protégées.

L’inauguration a eu lieu dans l’ancien domaine de plantation de la famille Dauban, actuellement restaurant Créole du Labriz Silhouette, rattaché au groupe hôtelier Universal Resorts qui a ouvert ses portes fin 2006.

Silhouette est une île plutôt montagneuse, paradis des randonneurs pour de longues promenades d’exploration à l’ombre de la forêt équatoriale et d’une abondante végétation.

La collaboration entre les deux entités, privée et publique, mérite d’ailleurs d’être soulignée : le gouvernement et Universal Resorts ont œuvré main dans la main afin de participer à la protection de la biodiversité de ce petit paradis terrestre.

Reserver un séjour à l’hôtel Labriz sur l’île de Silhouette

Le Domaine de Bel Ombre : un Héritage colonial à redécouvrir

15 juillet 2010

A 40 minutes seulement de l’aéroport, le Domaine de Bel Ombre célèbre son héritage colonial et de plantation sucrière.
Il dévoile son imposant château, un exceptionnel terrain de golf de 18 trous, une réserve naturelle, et deux hôtels de classe internationale.

Les hôtels offrent des vues spectaculaires et ininterrompues s’étendant au-delà du parcours de golf jusqu’aux plages de sable blanc plus bas et, à travers le lagon, aux eaux cristallines de l’océan Indien. Cet authentique site mauricien, unique et attrayant offre à ses visiteurs et ses clients des expériences multiples répondant aux envies de chacun…

Le Château de Bel Ombre offre un cadre enchanteur et d’exception. Il respire une atmosphère où rêve et romance règnent en maîtres.
Cette demeure historique datant du XIXe siècle est actuellement en rénovation, jusqu’au 15 août 2010. L’objectif étant de la restaurer avec goût.
Pour une expérience encore plus inoubliable, le restaurant sera rénové, la décoration améliorée afin d’obtenir une ambiance encore plus raffinée. Le restaurant sera accompagné d’un nouveau bar et d’un piano et un nouvel espace d’accueil sera dédié aux hôtes.
Enfin, l’aménagement paysager et l’accès au château seront également améliorés.

Le domaine de Bel Ombre offre également une réserve naturelle avoisinant le Parc National des Gorges de la Rivière Noire. Située au cœur d’un habitat naturel la réserve de Valriche abrite un grand nombre d’espèces d’oiseaux et d’animaux splendides ainsi que des trésors cachés comprenant des collines où vivent plus de 2 000 cerfs et qui s’élèvent jusqu’à des escarpements à pic et une cascade spectaculaire qui se jette à travers la forêt riche et fertile.

Indépendamment des activités déjà disponibles au sein même de cette réserve, le groupe Veranda Resorts vous en propose de nouvelles :
• Safari de jour
• Safari au coucher du soleil (à partir d’octobre 2010)
• Safari de nuit
• Randonnées ‘aventure’ en VTT
• Sortie en quad et trekking ‘aventure’ (incluant un pique-nique)
• Sorties découvertes spéciales ‘enfants’
(pêche en eau douce, découverte de la flore et faune)

A découvrir dès Octobre 2010 !