J’ai nagé avec les tortues à la Barbade

J’ai nagé avec les tortues à la Barbade

En vacances à la Barbade nous est venue l’idée d’une journée en catamaran. Plutôt ordinaire me direz-vous, lorsque l’on séjourne dans une destination insulaire ? Et bien pas tant que ça. Voyez-vous donc…

De bon matin, nous quittons notre hôtel, situé sur la côte nord-est de l’île et en tant qu’aventuriers amateurs, nous décidons de prendre le bus local. Une véritable expérience en soi, d’autant plus que nous avions bien entendu, pris le bus qui s’arrêtait à peu près partout sur l’île… Heureusement, l’aventurier amateur est prévoyant : nous avions pris beaucoup d’avance… Alors voilà une façon originale de découvrir une facette de l’île méconnue des voyageurs ne quittant pas leur hôtel. Oreilles sensibles s’abstenir, dans le bus, la musique caribéenne est reine et la puissance des décibels fait concurrence au bus d’en face. Plutôt entraînant pour commencer la journée. A chaque arrêt, embrassades, accolades… Tout le monde se connait, les enfants rient, les jeunes fredonnent des airs caribéens. Des tissus créoles colorés des belles Barbadiennes aux uniformes scolaires des groupes d’enfants, nous prenons conscience de ce mélange déroutant, entre une Barbade moderne et une Barbade traditionnelle aux accents britanniques.

Après une petite heure de route, nous gagnons la capitale, Bridgetown et nous arrivons juste à temps pour ne pas manquer le départ de la croisière (après avoir fait un petit détour, par définition… Inutile). A bord, nous rejoignons un petit groupe de voyageurs mais également de locaux avec qui nous sympathisons, le temps de quitter la terre ferme…

Sur le Catamaran

Malgré le temps incertain, le soleil fait une petite percée dans le ciel grisonnant tandis que nous naviguons le long de la côte ouest de l’île. Une découverte de cette partie de l’île par la mer nous fait admirativement comprendre pourquoi cette côte est surnommée la « Golden Coast ». Parsemée ci et là de très belles plages de sable blond, elle porte effectivement bien son nom. Au fil des vagues, nous apercevons des villas privées cachées dans la végétation qui attisent notre curiosité ainsi que de petits hôtels donnant directement sur la plage. Nous sommes suivis par quelques pêcheurs courageux et d’innombrables poissons volants qu’on ne se lasse pas de voir sauter dans l’eau. Après une petite heure de navigation, nous nous rapprochons de la côte. Le bleu profond du large laisse place aux eaux turquoise scintillants au gré des apparitions du soleil.

Armés de nos gilets de sauvetage, palmes, masque et tuba, et bien briefés par l’équipage de choc, nous nous décidons à descendre (les derniers), épris d’une étrange sensation, mélange de crainte et d’excitation. Soudain, cette étrange sensation disparait. Nous voilà, dans l’eau, invincibles, face à cette immensité sous-marine. Dans un silence solennel, totalement absorbés par ce que nous voyons, un spectacle féérique apparaît sous nos yeux. La clarté de l’eau annonce le décor : un sable blanc pour toile de fond et des poissons multicolores, peu craintifs, dansent autour de nous ou s’échappent des quelques patates de corail disséminées sur le sable. Une seule envie : encore plus ! Un peu plus loin, nous découvrons une épave où une multitude de poissons colorés et espèces sous-marines inconnues de mon vocabulaire ont élu domicile. Le spectacle est grandiose et loin d’être terminé. Nous remontons à bord, émerveillés, avec l’envie d’y retourner aussitôt ! Le catamaran continue sa route le long de la côte pour s’arrêter un peu plus loin, où un nouveau spectacle nous attend. Ce n’était donc qu’un avant-goût.

Nous redescendons tous. Dans l’eau, cette fois-ci, le sable blanc à perte de vue. Le néant. Puis, l’air de rien, une tortue s’incruste parmi nous. Puis deux, puis trois… Puis rapidement, une dizaine de tortues s’agitent autour de nous, tournoient, s’amusent de pirouettes en plongeons. Elles sont vraisemblablement habituées à se donner en spectacle. Le show les amuse et nos appréhensions disparaissent… Une expérience sous-marine exceptionnelle où les tortues aux écailles colorées se fondent harmonieusement dans leur environnement naturel.
De retour à bord des étoiles plein les yeux, il est temps de se remettre de ses émotions autour d’un déjeuner. Au menu, le traditionnel poisson volant accompagné de salades et bien entendu, d’un petit verre de rhum, le célèbre rhum Mount Gay, mondialement réputé et qui fait la fierté, à juste titre, des barbadiens.

Le temps est venu de quitter cet endroit paradisiaque mais heureusement, les locaux qui ont pris part à cette excursion ont décidé de nous en mettre plein la vue ! C’est sur des rythmes « caliente » que nous admirons leurs déhanchés. La danse doit être innée chez les Barbadiens ! Leur énergie débordante est impressionnante mais nous soupçonnons le rhum d’y être pour quelque chose…

Le catamaran se transforme en véritable piste de danse. Tout le monde se prend au jeu et tente un déhanché barbadien, avec un peu moins de succès bien sûr. Mais après tant d’émotions, le cœur y est et les rencontres à bord ou sous-marines laisseront de beaux souvenirs à tous

Découvrez nos séjours à la Barbade

Vous êtes ici : Le blog de Tropicalement Vôtre » Destinations » J’ai nagé avec les tortues à la Barbade


Donner votre avis