Le blog de Tropicalement Vôtre,

Oman, destination golfique

2 juin 2015

Almouj-Golf

Oman compte 3 parcours de golf 18 trous à découvrir le temps d’un séjour inoubliable. Plusieurs hôtels proposent des forfaits spécialement conçus pour la pratique du golf à Oman, les « Stay & Golf » qui permettent d’allier un séjour à Oman classique à des séances de golf quotidiennes. Les 3 parcours de golf sont situés à Mascate, capitale du sultanat réputée pour son ambiance agréable.

Ghala Valley Gold Course

Ce parcours de golf fut créé il y a plus de 40 ans sur un vaste terrain de sable au beau milieu d’un wadi (lit de rivière asséché). En 2010, le golf fait peau neuve avec son gazon frais et ses 9 premiers trous. Ce n’est qu’en 2012 que le parcours accueillera 9 trous supplémentaires. Il s’agit de la toute dernière création golfique d’Oman avec ses 18 trous et son panorama sur la mer. Sa situation au pied des montagnes de Hajar en fait un incontournable pour les voyageurs à la recherche d’un séjour golf dans un pays dépaysant. Le parcours Ghala Valley Gold Course est destiné aux joueurs de niveau avancé.

Almouj Golf

Si vous souhaitez faire du golf à Oman pour allier le sport aux superbes panoramas sur la mer et la montagne, rendez-vous sur le parcours Almouj Golf. Dessiné par le joueur professionnel australien Greg Norman, ce parcours 18 trous est situé face à l’océan. Il offre un vaste terrain de jeu à la fois propice au golf et à la contemplation. Dans un cadre idyllique, les joueurs s’exercent entre la montagne et la mer.
Le parcours Almouj Golf se destine aussi bien aux débutants qu’aux joueurs confirmés grâce à de nombreuses possibilités de jeux. Il fait plus de 6,5 kilomètres de longueur et offre des vues panoramiques sur les monts Hajar. L’hôtel The Chedi Muscat 5* permet de séjourner au plus près de ce splendide parcours.

Muscat Hills Golf & Country Club

Le parcours de golf Muscat Hills Golf & Country Club est le plus ancien des golfs d’Oman. Dessiné par le designer anglais David Thomas, il fut inauguré en 2009 et offre un cadre spectaculaire aux golfeurs de tous les niveaux. Son environnement naturel entre wadis, montagnes et déserts en font un petit paradis terrestre.

Le parcours de golf Muscat Hills Golf & Country Club est non seulement le pionner en matière de golf au Moyen-Orient, mais c’est aussi le plus perfectionné en termes d’analyse et d’apprentissage. Son terrain naturellement accidenté est idéal pour les golfeurs qui aiment les nouveaux challenges. Le vert du gazon tranche ici avec les horizons désertiques de la région, formant un décor digne des plus beaux parcours de golf au monde.

Plusieurs hôtels à Oman sont situés à proximité des parcours de golf, offrant ainsi un accès direct à votre sport préféré. Faire du golf à Oman, c’est découvrir des parcours qui ne font qu’un avec la nature environnante. Des parcours variés proposant quelques difficultés qui vous permettront de vivre à chaque fois une expérience hors du commun.

La Maison du Cacao en Guadeloupe

20 mai 2015

maison-cacao

Superbe jardin tropical parsemé de multiples variétés de cacaoyers, la Maison du Cacao en Guadeloupe fait partie des sites incontournables à visiter pour tous les voyageurs gourmands. Découvrez la saveur originelle du plus gros péché de gourmandise de l’être humain : le chocolat.

L’histoire du cacao en Guadeloupe

La culture du cacao en Guadeloupe est apparue sur l’île au cours du XVIIe siècle. Grâce à une culture et à des procédés de fabrication plutôt simples, de nombreuses familles guadeloupéennes se sont lancées dans la production de cacao pour vivre. Si aujourd’hui, les cultures de la banane et de la canne à sucre sont bien plus rentables, la fabrication du cacao subsiste grâce à l’acharnement de quelques passionnés. La maison du Cacao est située au cœur d’une ancienne région productrice et vous propose de partir à la découverte de l’histoire de la production du cacao. Ce site incontournable de la Guadeloupe vous fait voyager à travers les siècles et les pays précurseurs de la production.

Visite de la Maison du Cacao

Située non loin du Caraïb’Bay Hotel, à l’ouest de Basse-Terre, la Maison du Cacao vous accueille dans un magnifique jardin tropical planté de caféiers, d’ananas, de roucous et, bien sûr, de cacaoyers. Vous avez ainsi l’occasion d’observer ce fruit qui pousse à même le tronc : la cabosse. Vous suivez ensuite une balade retraçant toute l’histoire et les étapes de fabrication du cacao, de la fermentation à la torréfaction en passant par le séchage.

La visite de la Maison du Cacao en Guadeloupe se poursuit par une explication instructive sur la fabrication du bâton et de la pâte de cacao. Enfin, récompense bien méritée et tant attendue par les plus gourmands : la dégustation. Vous pouvez goûter à un savoureux chocolat chaud préparé sous vos yeux et déguster les fèves de la cabosse. Pour finir, une petite boutique située à la fin du parcours vous propose des souvenirs sous différentes formes : tablettes, confitures de cacao, éclats de fèves ou encore gâteaux au chocolat…

Informations pratiques

Pour découvrir la Maison du Cacao lors de votre voyage en Guadeloupe, plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez soit inclure la visite lors d’un combiné Guadeloupe, soit profiter de votre séjour au Caraib’Bay Hotel ou à l’habitation Grande Anse 3* pour faire un détour par la célèbre fabrique. Ces deux établissements se trouvent à proximité de la Maison du Cacao.

La Maison du Cacao en Guadeloupe est par ailleurs ouverte tous les jours de la semaine de 10h à 17h de décembre à avril et de mi-juillet à fin août, et du lundi au samedi aux mêmes horaires le reste de l’année. Elle est par contre fermée du 15 septembre au 15 octobre.

Envie de vous faire plaisir et de régaler vos papilles lors d’un prochain voyage en Guadeloupe ? La Maison du Cacao en Guadeloupe fait assurément partie de nos coups de cœur !

Les marchés de La Réunion

29 avril 2015

marche-reunion

Les nombreux marchés de l’île aux parfums et aux épices font la réputation de La Réunion. Couverts ou en plein air, les marchés de La Réunion font partie intégrante de la culture locale. Profitez-en pour goûter aux fruits, aux légumes et aux épices de la région tout en trouvant des souvenirs artisanaux typiquement réunionnais.

Le marché forain de Saint-Paul

Il s’agit probablement du marché le plus connu de La Réunion. Du vendredi à 6h du matin au samedi midi, les couleurs chatoyantes des produits locaux et des nombreux stands envahissent l’esplanade du front de mer. L’on y trouve des légumes et des fruits exotiques frais, des piments, du miel et de la vanille dans la partie consacrée à l’alimentation. Mais ce qui fait de Saint-Paul l’un des plus beaux marchés de la Réunion se trouve avant tout dans la partie consacrée à l’artisanat. Bijoux en coco, créations à base d’écailles de tortues, sacs en cuir marin… Le marché de Saint-Paul est l’endroit où acheter ses souvenirs !

Le marché forain de Saint-Pierre

C’est tous les samedis matin que le marché de Saint-Pierre offre aux locaux et aux touristes la possibilité d’acheter des œuvres d’artisanat et des produits du terroir. L’on peut aussi y manger sur le pouce d’excellents plats créoles. Situé lui aussi sur le front de mer, il s’agit du marché de La Réunion incontournable pour les amateurs de découvertes culinaires.

Le Grand Marché de Saint-Denis

Le Grand Marché de Saint-Denis rassemble de nombreux artisans venus proposer des produits aussi variés que de la vannerie, des nappes brodées ou des statuettes en bois. C’est le lieu idéal pour trouver des souvenirs à petit prix et capter l’ambiance réunionnaise. Il se déroule du lundi au samedi de 8h30 à 17h30.

Le marché du Chaudron (Saint-Denis)

Un incontournable de La Réunion pour qui recherche l’authenticité. Ce marché populaire propose des épices et de l’artisanat sur un étal de plus de 400 stands. L’endroit est idéal pour observer le quotidien des habitants et faire partie intégrante de la vie locale. Il a lieu le mercredi et le dimanche matin.

Le marché forain de Saint-Leu

Parmi les marchés de La Réunion, celui de Saint-Leu séduit avant tout les gourmands avec ses étals de fruits exotiques, de légumes en tout genre et de spécialités créoles. Miel, vanille, piments… Pourquoi ne pas ramener quelques spécialités locales de votre voyage à La Réunion ?

Le marché du Tampon

Rougails saucisses, bouchons gratinés, chouchous, paniers… Découvrez les saveurs réunionnaises en vous baladant sur le marché du Tampon. Outre les stands de plats cuisinés où vous pouvez goûter à la cuisine locale sans vous ruiner, vous y trouverez aussi de nombreux objets d’artisanat et les épices typiques de l’île. Le marché du Tampon prend place tous les jours dans la commune du même nom, de midi à 19h.

Impossible d’envisager un voyage dans l’océan Indien sans passer du temps sur les marchés de La Réunion. Plus ou moins typiques, plus ou moins grands, tous vous feront vivre une expérience intense au cœur de la vie locale.

La randonnée au Piton de la Fournaise à la Réunion

23 mars 2015

piton_fournaise

La randonnée au Piton de La Fournaise sur l’île de la Réunion est absolument fabuleuse. Les voyageurs suivent les sentiers balisés à travers les plaines lunaires et les rivières pour accéder au spectacle grandiose de la nature dans tous ses états.

Itinéraire d’une randonnée volcanique

Le Piton de la Fournaise est accessible en empruntant la route de l’ONF (Office National des Forêts) depuis Bourg Murat. Cette route forestière est absolument superbe, elle traverse la légendaire plaine des sables puis mène les voyageurs jusqu’au parking du volcan. Attention, la randonnée au Piton de la Fournaise n’est pas compatible avec les enfants de moins de 9 ans. Les randonneurs doivent s’équiper de 2 litres d’eau minimum par personne et doivent prendre la route dès l’aube.

Les fins de matinée et les débuts d’après-midi laissent en effet souvent place aux nuages d’alizé. Une polaire, un pare-vent, un chapeau et une bonne crème solaire seront de rigueur pour apprécier l’excursion.

La première étape est un très long escalier à descendre au départ du pas de Bellecombe pour accéder à l’enclos Fouqué. Les sentiers sont bien balisés, il suffit de suivre les marquages pour trouver la route. Déjà au loin se dresse l’immense colosse tant attendu, le fameux Piton de la Fournaise. Deux sentiers sont proposés pour grimper : le sentier de gauche est plus facile et moins pentu ; le sentier de droite est légèrement plus difficile mais plus rapide. Les randonneurs grimpent alors pendant une petite heure et admirent en route le panorama sur le littoral. Enfin arrive le moment tant attendu : l’arrivée au cratère et le panorama sensationnel sur les vastes territoires en contrebas. Un incontournable de la Réunion !

Les terres volcaniques de la Réunion

La randonnée au Piton de la Fournaise offre des paysages uniques, sublimes et dépaysants. Les superlatifs pour qualifier l’immense volcan abondent à juste titre. Ce territoire quasiment entièrement minéral offre un contraste saisissant avec les nombreux cours d’eau et la végétation du reste de la Réunion.Il faut dire que ce colosse, culminant à plus de 2600 mètres d’altitude, a de quoi surprendre avec son décor lunaire et son odeur de soufre. Faire de la randonnée au Piton de la Fournaise n’est pas une excursion comme les autres.

Les voyageurs sont souvent émus et touchés de fouler des coulées de lave encore chaudes, de poser le pied sur des roches encore très jeunes et même d’admirer, parfois, le volcan se mettre à rugir et entrer en éruption. Les fumerolles, les grandes failles, les fissures éruptives sont quelques-unes des curiosités au programme. Le Piton de la Fournaise présente deux types de laves solidifiées : les coulées rougeâtres et les laves noires et abrasives.

S’ajoute au décor l’odeur omniprésente du soufre et vous obtenez une atmosphère typiquement volcanique. Si vous êtes à la recherche d’un circuit randonnée à la Réunion, assurez-vous bien que la randonnée au Piton de la Fournaise est au programme, il serait dommage de manquer un tel spectacle…

Les incontournables des Saintes

11 février 2015

sainte-guadeloupe

Situées au large de la Guadeloupe, les Saintes sont composées de deux petites îles encerclées par des îlots inhabités. Les paysages arides des Saintes en font leur particularité : très peu de pluie, pas de source, un véritable désert au cœur des Caraïbes ! Tour d’horizon des sites incontournables des Saintes.

Terre de Haut

Installée sur une superbe baie, Terre de Haut est classée comme la troisième plus belle baie du monde ! La ville n’est composée que d’un square et d’une mairie mais s’étend tout le long de l’eau dans un décor flamboyant. Si la visite peut se faire en une journée, il est tout de même conseillé d’y rester au moins une nuit pour profiter de son atmosphère.

Le Fort Napoléon

Cette imposante forteresse militaire qui servit aussi de pénitencier abrite aujourd’hui un musée très intéressant sur l’histoire des Saintes. Outre l’aspect culturel du lieu, l’on notera aussi le superbe panorama sur la Guadeloupe offert par les hauteurs de l’île.

Le Pain de Sucre

Impossible de faire le voyage jusqu’aux îles des Saintes sans passer par le Pain de Sucre, joyau naturel niché entre deux immenses rochers granitiques (mornes). La plage de Pain de Sucre est probablement l’une des plus belles de la région, avec ses panoramas sublimes sur la Guadeloupe, sa crique privilégiée et ses eaux turquoise. Pain de Sucre est aussi l’endroit rêvé pour faire de la plongée sous-marine et observer des poissons trompettes, des diodons et des coraux multicolores.

L’Anse Crawen

Non loin de Pain de Sucre, l’Anse Crawen est une superbe plage de sable gris, sauvage et encore peu explorée. L’atmosphère est unique, l’on se baigne ici en toute intimité loin des zones touristiques de la Guadeloupe. Un incontournable des Saintes pour un voyage de noce.

La plage de Pompierre

Restons du côté des plages paradisiaques en découvrant la plage de Pompierre, véritable paysage de carte postale avec ses palétuviers, ses cocotiers et ses aires spécialement aménagées pour le pique-nique. La plage est située au bord d’un lagon turquoise et dispose de fonds marins exceptionnels.

Terre de Bas

C’est l’endroit rêvé pour un voyage hors des sentiers battus aux Saintes. Les petites criques sauvages de la côte côtoient les reliefs escarpés des terres et forment un paysage à couper le souffle. Spécialité de Terre de Bas : les Salakos, ces chapeaux plats bordés de madras. C’est ici que l’on trouve les plus beaux !

L’ancienne poterie

Les Saintes disposent aussi d’un patrimoine culturel et historique fascinant. L’on trouve encore, sur Terre de Bas, les vestiges d’une ancienne poterie des Saintes, où il est possible de visiter les restes des bacs d’évaporation, de l’atelier, des fours et du moulin à bêtes.

La plage de Grande Anse

Du sable doré, les alizés venus de l’Atlantique, une fraîcheur appréciable… Bienvenue sur la plage de Grande Anse, réputée pour sa balade en bord de mer. Attention, à cause de forts courants, la baignade y est interdite.

La boucle de l’Étang

C’est l’une des meilleures randonnées sur les Saintes, idéale à faire en couple ou en famille. L’on y découvre la richesse de la flore de Terre de Bas en traversant une forêt sèche, l’on part à la rencontre des tortues, des anolis et des libellules en profitant d’un superbe panorama depuis les falaises.

Les lointaines Australes

19 janvier 2015

australes

Les lointaines Australes sont l’archipel de la Polynésie Française le plus au sud. Parmi les îles qui le composent, 5 d’entre elles sont habitées et proposent un dépaysement absolument unique. Tubuai, Rapa, Rurutu, Rimatara ou encore Raivavae offrent des reliefs doux, idéals pour pratiquer la randonnée jusqu’aux superbes plages ou petites calanques des lointaines Australes.

La civilisation à Tubuai

C’est l’île la plus peuplée de l’archipel des Australes. Son relief constitué de deux chaînes volcaniques en fait un terrain parfait pour faire de la randonnée et découvrir les vallées, les plantations et les plages de sable fin de l’île. Village principal de Tubuai, Mataura compte plus de 1000 habitants, un aéroport, une mairie ainsi que quelques commerces. C’est l’endroit idéal pour rencontrer les locaux, faire un peu de shopping et goûter à la gastronomie polynésienne !

Rapa la légendaire

Située à plus de 1400 kilomètres de Tahiti, l’île de Rapa est la plus éloignée de l’archipel des Australes. Difficilement accessible, elle n’en demeure pas moins fascinante avec ses forteresses, ses ruines antiques et son lien encore trouble avec l’île de Pâques. L’on vient à Rapa non pas pour le plaisir de faire un long voyage, mais pour découvrir l’un des endroits les plus isolés de la planète. L’île n’en demeure pas moins peuplée par quelques 500 âmes, principalement des chasseurs et des pêcheurs qui surviennent aux besoins de la population.

L’authentique Rurutu

L’île de Rurutu, l’une des plus authentiques des lointaines Australes, se visite le temps d’un voyage en Polynésie d’île en île. Les voyageurs y admirent des vallées verdoyantes, des sommets dénudés et de hautes falaises calcaires pour le moins étonnantes. Grises et trouées de multiples grottes, elles offrent un superbe panorama. Mais ce qui fait la réputation de l’île de Rurutu ne se trouve guère dans la beauté des paysages mais dans les fonds marins habités par les baleines à bosse. Ces dernières peuvent y être aperçues de juillet à octobre : un spectacle merveilleux !

Bien-être à Rimatara

L’île de Rimatara est l’endroit où aller lorsque l’on recherche des vacances reposantes dans un petit coin de paradis. L’accueil est chaleureux, le rythme est décontracté, et les criques et les plages sont simplement superbes. Outre le farniente, l’île de Rimatara est aussi idéale pour la randonnée. L’on s’éloigne dans les terres pour observer des oiseaux rares, l’on grimpe sur le mont Uahu pour accéder à un superbe panorama, on visite les temples, les grottes et les sépultures royales…

Raivavae, la perle des Australes

Cette toute petite île de 16km² est l’une des plus belles du Pacifique. Raivavae s’active autour de 5 villages aux maisons colorées. L’on va sur l’île pour faire de la randonnée sur les sommets, pour se détendre au bord d’un lagon couleur émeraude ou pour faire de la plongée sous-marine et découvrir la faune aquatique. S’il existe un paradis sur terre, c’est bien sur l’île de Raivavae que l’on pourrait y croire !

Plus que de magnifiques paysages et des plages à couper le souffle, un voyage aux îles Australes permet avant tout de partager et découvrir de nouvelles cultures avec les habitants. Il faut dire qu’avec un tel isolement, ces derniers ont beaucoup à apprendre aux voyageurs !

La vie nocturne animée à Saint-Martin, the « Friendly Island »

13 janvier 2015

nuits-saint-martin

Surnommée la « Friendly Island », Saint-Martin offre une vie nocturne riche et diversifiée. Partagée entre les hollandais et les français, l’île offre deux parties bien distinctes : la partie hollandaise, très touristique, possède de nombreux magasins de grandes marques, et la partie française, plus tournée vers le farniente et la décontraction.

Saint-Martin, paradis des noctambules

S’il y a un endroit où faire la fête dans les Caraïbes, c’est bien à Saint-Martin ! Quasiment tous les jours de toute l’année, l’île revêt ses habits de fête à l’heure du crépuscule. C’est alors que les clubs, les bars de plage et les discothèques commencent à accueillir des foules de touristes venus ici pour faire la fête dans l’un des plus beaux endroits au monde. L’ambiance est branchée, chaleureuse, l’on danse jusqu’au bout de la nuit ou l’on tente sa chance dans l’un des 15 casinos de l’île… Pour les amateurs d’ambiance à la « Las Vegas », le quartier de Maho est une véritable curiosité locale, avec ses paillettes, sa musique, ses lumières, ses discothèques et ses nombreux casinos.

La partie hollandaise de Saint-Martin

L’on peut s’y divertir tous les jours de la semaine et faire la fête jusqu’à l’aube sous les néons criards des quartiers animés et des nombreux hôtels. La vie nocturne de Saint-Martin attire les voyageurs du monde entier pour former un mélange étonnant : hollandais, américains, canadiens, norvégiens, etc… Tous se réunissent dans l’unique but de se faire plaisir ! La partie hollandaise accueille le fameux quartier de Maho, où les magasins restent ouverts jusqu’à 23h. L’ambiance est chaude, les touristes font des allers-retours dans les magasins et les clubs, impossible de s’ennuyer dans cette partie là de l’île ! Les amateurs d’authenticité n’y trouveront par contre par leur bonheur dans l’atmosphère anglo-saxonne et bétonnée de cette partie de Saint-Martin.

La partie française de Saint-Martin

La vie nocturne de Saint-Martin, côté français, est principalement concentrée sur la Baie Orientale et Marigot. L’ambiance est plus décontractée, les rapports sont plus corrects, l’atmosphère plaira davantage aux voyageurs attachés aux coutumes françaises. Les services restent d’un très bon niveau même s’il ne faut pas oublier que la décontraction fait partie des leitmotivs de l’île. La partie française conviendra à ceux qui souhaitent faire la fête à Saint-Martin le week-end, puisque la vie nocturne en semaine demeure plutôt calme et les bars et commerces ferment assez tôt. La partie française de Saint-Martin est l’escale idéale lors d’une croisière sur les Caraïbes, pour profiter à la fois des plages paradisiaques de ce côté de l’île et de l’ambiance animée des week-ends.

Dans deux ambiances assez différentes, la partie française et la partie hollandaise de l’île proposent deux visions bien distinctes de la vie nocturne animée de Saint-Martin. Un côté avec strass et paillettes, l’autre avec plus de décontraction et des plages de rêve. Que l’on se décide pour l’une ou pour l’autre, l’on comprend dans tous les cas pourquoi Saint-Martin est aujourd’hui surnommée la « Friendy Island »…

Les incontournables de Marie-Galante

5 décembre 2014

plages de la Feuillère

Troisième île des Antilles Françaises de par sa taille, Marie-Galante réjouit les voyageurs avec ses immenses plages de sable fin.

Située au sud de Grande-Terre, en Guadeloupe, l’île est un petit paradis terrestre pour les voyageurs souhaitant découvrir des terres inconnues, loin des hordes de touristes. Des plus beaux monuments de l’île aux célèbres distilleries en passant par quelques-unes des plages les plus appréciées, voici un tour d’horizon des incontournables de Marie-Galante.

Le château Murat

Ancienne exploitation sucrière, le château Murat s’est aujourd’hui transformé en un écomusée. L’on y découvre un superbe parc avec vue sur le lagon, ainsi que les ruines de l’ancienne sucrerie.

L’histoire du lieu est fascinante. C’est ici que vivaient, dans de petites « cases à Nègres », 307 esclaves qui travaillaient pour la famille Murat sur l’exploitation.

Les plages de la Feuillère et l’Anse Canot

Située à l’entrée de Capesterre, la plage de la Feuillère est souvent réputée comme étant la plus belle plage de la Guadeloupe. Outre ses eaux turquoise bordées de cocotiers, l’endroit est aussi l’un des meilleurs spots de kitesurf.

Sur la côte nord-ouest de Marie-Galante, la plage de l’Anse Canot est particulièrement appréciée des familles, il s’agit de la plage la moins dangereuse de la région.

Le moulin de Bézard

Restauré à la fin du 20è siècle, le moulin de Bézard a réussi à conserver tout son appareillage datant du 19è siècle. Il est d’ailleurs encore en état de marche !

La dégustation du sirop de batterie

Obtenu après la cuisson du jus de canne, l’épais sirop de batterie est l’une des spécialités de Marie-Galante. De Capesterre à Grand-Bourg, il est possible de le déguster directement chez les producteurs locaux.

L’habitation Roussel ­ Trianon

L’habitation Roussel ­ Trianon fait partie des incontournables de Marie-Galante avec son histoire fascinante et ses nombreux bâtiments. L’on visite aujourd’hui les écuries, les moulins et les vestiges de l’usine et de la distillerie dans une ambiance hors du temps.

Les distilleries de Bellevue, Bielle et Poisson

Les trois distilleries de Marie-Galante ouvrent leurs portes et invitent les visiteurs à goûter au meilleur rhum du monde. Bellevue, à Capesterre, coule un rhum médaillé depuis 1769. Bielle, quant à elle, est une véritable attraction touristique avec son musée de la machine à vapeur, sa sucrote et sa boutique de produits locaux. Enfin, la distillerie Poisson fabrique le célèbre « rhum du Père Labat », vieux à 59°.

La Miellerie belle Hôtesse de Saint-Louis

Ceux qui n’aiment pas l’alcool se dirigeront plutôt vers la miellerie belle Hôtesse de Saint-Louis, à voir absolument lors de tout séjour en Guadeloupe. L’on y visite une vinaigrerie avec sa célèbre production de vinaigre de jus de canne, une savonnerie avec de nombreux savons au miel et bien sûr la miellerie et ses multiples produits primés à déguster directement sur place.

Les incontournables de Marie-Galante sont ici réunis pour vous faire vivre un voyage en Guadeloupe d’exception. Découverte de l’artisanat, de l’architecture ou encore des diverses productions locales, Marie-Galante fait partie de ces endroits à ne manquer sous aucun prétexte !